Nombres d’auteurs mettent en lumière une crise institutionnelle et journalistique, en cours depuis plusieurs décennies, caractérisée par une perte de “capital confiance”, un scepticisme envers les formes traditionnelles d’autorité et une remise en question de la responsabilité sociale des médias. De nombreuses causes peuvent être mises en avant, comme des problèmes déontologiques, une faible évolution de la presse, une baisse de la qualité des contenus, et l’émergence des nouvelles technologies et des fake news. Si la conséquence directe serait une baisse du lectorat et des revenus publicitaires, il est toutefois inévitable de noter l’émergence d’une multiplicité de nouvelles formes de journalisme, cherchant à contrer cette crise et à recrédibiliser les médias.

C’est à partir de ce constat que le TUBA a ouvert début décembre, un nouveau cycle de médiation consacré aux médias et à l’information. À travers une exposition retraçant l’histoire des médias et du journalisme, une conférence sur le journalisme de solutions ainsi que des ateliers sensibilisant aux fake news, nous avons voulu interroger les enjeux liés à la gestion de l’information. De nouvelles et de bonnes pratiques pour l’usage des médias sont ressorties de ces différents moments d’échange et de rencontre.

 

  • EXPOSITION SUR L’HISTOIRE DES MÉDIAS ET DU JOURNALISME

Une exposition retraçant l’histoire des médias et du journalisme a été créée en partenariat avec le journal Tout Va Bien. Cette exposition a été l’occasion d’investir la salle des coffres du TUBA et de revenir sur les différents moments marquants de l’histoire des médias et du journalisme : création de l’imprimerie par Gutenberg, apparition de la radio puis de la télévision, autant d’événements historiques majeurs qui expliquent l’évolution et le changement d’accès et d’usage de l’information. La frise chronologique recensant les principaux événements ayant ponctué l’histoire des médias et du journalisme est consultable (et réutilisable librement) ici.

Au-delà de cette histoire générale du journalisme, c’est aussi sur l’histoire spécifique des différents médias  que l’on a voulu se pencher. A ainsi été élaborée une histoire des quatre principaux médias, à savoir le journal, la télévision, la radio, et l’ordinateur (Internet).

Vous pouvez retrouver tous les contenus relatifs à l’histoire de ces médias sur les liens suivants: télévision
radio
journal
internet

Les visiteurs de l’exposition ont également été invités à analyser leurs pratiques informationnelles. Cela à travers un dispositif de datavisualisation identifiant l’origine, le format et le support de la dernière information qu’ils se souviennent avoir reçue. Cette datavisualisation permet de rendre compte de la fréquence plus ou moins grande à laquelle l’on reçoit une information sans l’avoir cherchée, mais aussi du type de média le plus sollicité dans la recherche d’information.

  • CONFÉRENCE SUR LE JOURNALISME DE SOLUTIONS

Le 11 décembre, le TUBA a accueilli une conférence sur le journalisme de solutions, animée par Laurianne du journal de solutions Tout Va Bien. Ce format peu connu du journalisme propose une nouvelle approche de l’information consistant non pas à se focaliser sur le tragique des événements, mais au contraire de donner à voir les solutions mises en place face à différentes problématiques du quotidien.

 

  • ATELIER FAKE NEWS

Dans une démarche de sensibilisation, le TUBA a également animé en partenariat avec les Bricodeurs, plusieurs ateliers sur la recherche de l’information sur Internet. Compte tenu du nombre non négligeable d’informations auquel nous sommes tous les jours confrontés ainsi que de la qualité variable de ces informations, il devient nécessaire d’apprendre à déceler le vrai du faux.

Dans un premier temps, l’atelier sensibilise à la présence non-négligeable des fake news dans notre environnement médiatique. À partir de ce constat, il devient nécessaire de se former et de s’entraîner à les déceler. À partir d’un site créé de toutes pièces, nous invitons les participants à lire les différents articles et à juger de la fausseté ou de la vérité de l’information donnée. Ce qui ressort de cette pratique d’enquête, c’est la nécessité de croiser les informations et de vérifier systématiquement ses sources.

Dans un second temps, l’équipe des Bricodeurs propose une initiation au codage d’une page html.
Tous les participants repartent ensuite avec le livret du hoaxbuster, petit guide des bonnes pratiques informationnelles, que vous pouvez consulter ici.

 

  • D’AUTRES RESSOURCES

Pour aller plus loin et consulter les ressources documentaires sur lesquelles nous nous sommes appuyés pour créer nos événements, cliquez ici.

 

Si vous souhaitez faire appel au TUBA pour animer un atelier sur les fake news ou pour toute autre demande ou interrogation liée à la médiation dans notre association, vous pouvez envoyer un mail à l’adresse suivante: contact@tuba-lyon.com

Please follow and like us: