Service innovant de mobilité collaborative à Lyon : Copark est dans la place !

Herbergée actuellement au TUBA, Copark, jeune startup lyonnaise proposant une solution innovante d’optimisation de places de stationnements vacantes, vient de signer, début juillet, un accord de partenariat exclusif avec Lyon Parc Auto (LPA), actuel gestionnaire de 32 parcs automobiles.

Ce partenariat initie un virage notable sur la voie d’une mobilité qui se veut collaborative et durable pour bien vivre la ville de demain sur le territoire métropolitain. La solution proposée par ces entrepreneurs répond, notamment aux problématiques inhérentes au stationnement automobile en centres urbains, qui ont été mises en lumière par l’étude réalisée en 2014 par Chronos et le Céréma1.

Responsable de 15% des émissions de CO2, facteur de nuisance sonore, consommatrice de foncier, la place et le rôle de l’automobile doivent être repensés à l’aune de la transition énergétique. En effet, le stationnement hors domicile représente, selon l’étude mentionnée, plus de 22% du temps de voitures parquées, quand la circulation engendrée par la recherche d’une place en centre urbain est estimée à 5 à 10% du trafic. Le coût moyen d’une location de place sur un stationnement privé correspond à un coût de 1320€/an pour un usager, alors que les parcs de stationnement sont généralement sous-utilisés. Ce constat peut faire « péter une durit » à plus d’un, mais plutôt que de rester immobiles, certains se sont emparé du sujet pour imaginer le « stationnement intelligent ». La modularité au service de la durabilité, tel est le principe qui semble faire florès aujourd’hui, afin d’adapter l’offre de stationnement à la demande des usagers, et permettre la valorisation des espaces existants.

5056d6e

Cette logistique urbaine, développée depuis 2013 par les fondateurs de cette startup, s’appuie autant sur la contribution des entreprises privées ou administrations publiques détentrices de parcs de stationnements sous-utilisés, que celle des usagers, qui pourront, depuis leur smartphone, identifier les stationnements disponibles les plus proches et connaître le nombre de places disponibles de l’endroit où ils souhaitent se garer.

L’utilisation des données ouvertes couplées aux nouvelles technologies constitue donc un embrayeur d’innovation au profit de nouveaux usages pour la ville de demain. Le TUBA tient à féliciter l’équipe de Copark pour ce premier exploit.

http://copark.co

Revue de presse :

1(étude chronos et Céréma – Les enjeux du stationnement automobile, février 2014 https://issuu.com/chronos_issuu/docs/les_enjeux_du_stationnement_automob)

Please follow and like us: