Retour sur le lancement de YOYO

 

Yoyo, c’est une nouvelle solution de collecte qui vise à récompenser les habitants qui trient mieux leurs bouteilles en plastique. Aujourd’hui, le taux de recyclage des bouteilles en plastique stagne en dessous de 30% en ville alors que sa consommation ne cesse d’augmenter. Face à cette impasse environnementale, Yoyo veut agir pour doubler le taux de recyclage des bouteilles en plastique et faire barrière à la pollution des océans. Pour cela, Yoyo a mis en place une plateforme collaborative de collecte des bouteilles PET avec une approche triplement innovante basée sur la récompense, la traçabilité et le lien social.

Concrètement, comment ça marche ?

Pour inciter les personnes à trier plus et mieux et faire progresser le recyclage du plastique, Yoyo croit en l’écologie positive et récompense les utilisateurs en offrant des accès privilégiés à des récompenses sportives et culturelles de la ville (places de cinéma, matchs de football, spectacles de danse, etc). En complément de la récompense, une traçabilité du sac est assurée pour redonner confiance aux habitants dans l’utilité du tri. Le sac est composé d’un numéro unique et le Trieur est informé du parcours de ses bouteilles jusqu’à leur recyclage en de nouvelles bouteilles. Enfin, Yoyo vise à donner une dimension humaine au tri : grâce à une plateforme collaborative (www.yoyofrance.com), une communauté de Trieurs et de Coachs est formée et mobilisée et s’entraide pour améliorer la collecte des bouteilles plastique. En ne collectant qu’une seule matière à la source, Yoyo recycle directement les bouteilles en PET collectées dans un centre de recyclage proche, évitant le processus énergivore du centre de tri avec une boucle courte de recyclage.

Dans la pratique, les Trieurs reçoivent des sacs Yoyo vides et numérotés, dans lesquels ils peuvent trier à la source, chez eux, les bouteilles en plastiques PET (bouteilles d’eau, soda, jus…). Une fois les sacs pleins, ils les ramènent à un Coach près de chez eux (un commerçant, un gardien, un retraité…). Le Coach, c’est le référent tri de sa communauté qui va informer sur les bonnes pratiques du tri et enregistrer les sacs rapportés par les trieurs. Les comptes du Trieur et du Coach sont alors crédités de points, échangeables contre des récompenses.

photoyoyo2

 

Bref historique écologique et solidaire de la Duchère :

Le choix du quartier de la Duchère pour l’implantation de la startup peut étonner. Pourtant, il faut rappeler le soutien dont bénéficie le territoire de la part du tissu associatif et des pouvoirs publics, avec le Plan Local du Grand Lyon de 1998 (qui vise à rétablir l’offre de logements sur le territoire, alors composé à 70% de logements sociaux), en 2001 la création du Grand Projet de Ville (qui tend à améliorer le cadre de vie des habitants et l’image du quartier), mais aussi la convention Agence Nationale de Renouvellement Urbain de 2005 (qui met en avant la réinsertion des quartiers dans la ville et la mixité sociale), enfin en 2013, la labellisation “Projet EcoQuartiers”, qui entérine la planification du renouveau du quartier. Cette impulsion d’aide et de renouvellement fait de la Duchère un quartier sur lequel les expérimentations de recyclage peuvent prendre racine, car elle bénéficient de soutiens multiples, et d’une volonté commune d’accroître l’éducation populaire et l’innovation sociale dans le quartier.

 

L’innovation sociale par la relation coach-trieur

     

Comme à Bordeaux, Yoyo a lancé son expérimentation à Lyon en début d’année 2017 dans les quartiers de la Duchère et de Saint-Rambert avec le soutien du Grand Lyon et de la Mairie du 9ème arrondissement. En trois mois, 20 Coachs et plus de 170 Trieurs ont déjà collecté plus de 300 sacs sur ces deux quartiers, l’équivalent de 15 000 bouteilles plastique. Après Bordeaux et Lyon, Yoyo souhaite être présent dans une dizaine de villes à la fin de l’année 2017.

 

yoyo

Please follow and like us: