Retour sur la phase de co-design pour créer un service numérique à destination des usagers gaz domestiques

 

Concevoir et expérimenter un outil de mise à disposition de ses consommations de gaz

GRDF, gestionnaire de réseau de distribution public de gaz naturel français, déploie son compteur communicant Gazpar sur 24 communes françaises. Pour l’année 2016, le Havre, la commune de Caluire et Cuire ainsi que deux arrondissements lyonnais, Lyon 4eme et Lyon 9eme, sont concernés.

Le compteur Gazpar relève automatiquement la consommation de gaz du foyer équipé. Les données gaz sont transmises via des concentrateurs vers les systèmes d’information de GRDF pour être restituées quotidiennement aux clients gaz. Le compteur Gazpar doit aider à réduire de 1 à 1,5% les consommations de gaz.

En plus du compteur communicant Gazpar installé au premier semestre 2016, GRDF mène avec l’ADEME des expérimentations autour de l’utilisation des données de consommation détaillées et de la maîtrise de la demande d’énergie.

Dans ce contexte, le TUBÀ est sollicité avec l’ALE pour concevoir et tester un service numérique permettant aux usagers gaz domestiques d’accéder à leur consommation de gaz.

 
Faire de l’usager un « partenaire » de l’innovation

Au TUBÀ, les usagers participent pleinement à la conception de nouveaux services. Notre démarche consiste ainsi à impliquer les futurs bénéficiaires en tant que co-concepteurs de l’innovation au même titre que les autres parties prenantes du projet. Recueillir les points de vue de ces experts du quotidien permet à l’équipe en charge de la conception du service de partir des représentations et pratiques effectives des personnes. Aussi, ce processus participatif redonne du pouvoir d’agir aux utilisateurs finaux en leur attribuant un rôle essentiel dans l’élaboration d’un service qui leur est destiné.

 
Adopter une approche transdisciplinaire et collaborative

Au TUBÀ, innover implique de s’inscrire dans une démarche collaborative réunissant les parties prenantes d’un projet et de mobiliser des outils et des praticiens aux approches variées. Promouvoir l’empathie, la compréhension, les interactions; croiser les méthodes et regards en sciences humaines et sociales, en sciences de l’ingénieur et en design pour élaborer des solutions innovantes en prenant en compte le point de vue des usagers.
 
Retour sur le workshop créatif et participatif du 1 au 15 février 2016

Pendant deux semaines, des étudiants en design de Bellecour Ecole, en psychologie sociale de l’Université Lumière Lyon 2, des développeurs de Sopra Steria et des usagers gaz domestiques ont pu imaginer et prototyper des outils numériques permettant de visualiser ses consommations de gaz.

Les participants étaient répartis en quatre groupes.

Chaque groupe comprenait un.e psychologue social.e et quatre designers. Les développeurs accompagnaient les groupes sur la faisabilité technique des projets et les usagers gaz étaient sollicités lors de deux ateliers participatifs.

Intégrer le point de vue des usagers

Le premier atelier participatif avec les usagers gaz s’est déroulé le mardi 2 février. Les participants étaient invités à imaginer leur outil de visualisation de consommation de gaz idéal et créer un scénario d’usage.

Après analyse de l’atelier par les psychologues sociaux, les groupes ont pu intégrer les idées et remarques des usagers dans leur projet. Ensemble, designers et psychologues sociaux ont travaillé sur la forme des outils (mise en scène des données, identité visuelle, etc) et les contenus.

Le mardi 9 février, un deuxième atelier a permis aux groupes de tester leur projet auprès d’usagers gaz. Les participants étaient questionnés sur les fonctionnalités du service, l’esthétique, l’utilité perçue, les intentions d’usage.

Capture d’écran 2016-02-29 à 17.39.02

Après analyse des ateliers, les designers et psychologues sociaux ont pris en compte les remarques des usagers et ont avancé sur leur service numérique.

Des idées et des prototypes

Après deux semaines de travail, les équipes ont pu restituer leur projet le 15 février.

Trois groupes ont créé une application ainsi qu’un site internet (Bleuet, Hélie, Néos) tandis qu’un quatrième a travaillé sur une application un site internet et un objet connecté (LAO).

Vous trouverez ici, la présentation des projets Bleuet, Hélie, Néos et LAO.

Après cette phase de co-design, les services numériques créés par les étudiants sont retravaillés par l’équipe en charge de l’expérimentation puis testés en mars 2016 auprès de panel d’usagers gaz afin d’ajuster au mieux le futur site internet et l’application futurement déployé à l’automne 2016 dans des foyers.

Pour en savoir plus sur ce projet, c’est par .

Pour participer aux prochains ateliers créatifs, toutes les infos sont ici.

A l’issue des expérimentations en cours sur le territoire français, GRDF et l’ADEME rendront publics les enseignements acquis sur les meilleurs leviers de développement de la MDE avec les données détaillées de consommation. »

Please follow and like us: